Incendie du boulevard Auriol, 7 ans plus tard.

Incendie du Boulevard Vincent Auriol, la nuit du 25 au 26 août 2005

Aujourd’hui, nous sommes le 26 août 2012, 7 ans plutôt, le 26 août 2005, un incendie d’origine criminelle a fait 17 morts dont 14 enfants ainsi qu’une trentaine de blessés dans un immeuble, le numéro 20 du boulevard Auriol où s’entassent 130 locataires essentiellement d’origine malienne. L’Etat alerté du danger depuis des années avait pourtant promis de les reloger, les familles avaient été logées provisoirement depuis 1991.

Après ce drame, il est en théorie impossible qu’il se reproduise car il n’existe plus de logements publics insalubres, mais en pratique c’est tout autre chose. En effet Malika Visse et sa famille vivent à 6 dans un 20m² déclaré insalubre qu’elle paie 700€ par mois et ça fait désormais 12ans qu’elle attend qu’elle attend d’être relogée. A chaque demande, la même réponse: « vous n’êtes pas la seule, il y a d’autres cas il faut patienter ».
L’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme estime à plus de 150 000 le nombre de logements indignes dans la capitale.

A l’issu du procès de septembre et octobre 2011, le parquet avait requis 35 000 euros d’amende à l’encontre de Freha et 55 000 euros contre l’entreprise PBC pour négligences graves qui avait transformé l’immeuble « en cercueil ». Les proches des victimes, frustrées à l’idée que les criminels n’aient toujours pas été retrouvés, déplorent le fait qu’il n’y ait que ces 2 personnes morales au procès.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s